Electricité : Sofren participe à la rénovation des TAC d’EDF

 

Le CETAC : acteur majeur de la production d’électricité en France

Créé en Mai 2010, le CETAC (Centre d’Exploitation des Turbines à Combustion) d’EDF est composé de 13 unités de production (appelées « Turbines à Combustion » ou « TAC ») cumulant une puissance totale de 1850 MW (mégawatts), soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 2 Millions d’habitants environ.

Le CETAC est ce que l’on appelle une « centrale thermique à flamme », c’est-à-dire qu’elle permet la transformation d’énergie fossile en électricité, grâce à 2 combustibles, le fioul ou le gaz. Aujourd’hui, ce type de centrale n’est plus utilisé comme l’un des principaux moyens de production d’électricité, mais permet de répondre à des besoins de consommation électrique importants pendant certaines périodes dites de pointe.

Les 13 TAC qui composent le CETAC sont réparties sur 6 sites en France, dans les départements des Hauts-de-Seine (92), du Val-de-Marne (94), du Finistère (29) et de la Seine-et-Marne (77). L’installation des unités sur ces lieux relève d’un choix stratégique, puisqu’il s’agit des régions où les besoins en production de pointe sont les plus importants dans le pays.

Chaque année, le CETAC produit en moyenne 184 000 MWh et parvient à s’adapter, de façon flexible et réactive, aux variations importantes de consommation ainsi qu’aux contraintes rencontrées par les énergies renouvelables qui doivent être compensées en cas d’absence de vent ou de soleil. Il permet ainsi d’éviter des situations de déséquilibre entre les besoins en consommation électrique et les quantités produites.

DCIM107GOPRO

Site de Dirinon, Finistère (29)

Plan de rénovation : les TAC bretonnes font peau neuve

Un plan national de rénovation des moyens de contrôle/commande a été mis en place afin de répondre à 2 objectifs principaux :

  • Améliorer les performances des TAC par la modernisation des éléments de mesure et comptage des armoires électriques, ainsi que par la création d’une nouvelle salle de commande.
  • Augmenter la durée de vie des TAC grâce à la rénovation des armoires de contrôle/commande des sites de Brennilis et Dirinon, qui datent maintenant de plus de 30 ans, en les remplaçant par des systèmes de contrôle/commande de dernière génération.

Ces travaux concernent principalement les 2 TAC bretonnes, la centrale de Brennilis et la centrale de Dirinon, toutes deux situées dans le Finistère (29). Ils ont nécessité un budget d’investissement de plus de 450 millions d’euros, pour une durée de 3 ans au total.

SOFREN intervient auprès d’EDF sur la gestion technique, administrative et documentaire du projet de rénovation et la supervision des travaux, tout en veillant au respect des contraintes de gestion des coûts et des délais. 

arm11arm12

Anciennes armoires Mark II

 

arm21arm22

Nouvelles armoires MARK VIe