Projet SPF-AVM

Le projet SPF-AVM

Depuis son ouverture en 1955, le site de Marcoule est reconnu comme un élément clé dans le développement de l’industrie du nucléaire en France.

En 1978, l’installation SPF-AVM est mise en service pour la première fois afin de permettre la vitrification de produits de fission (déchets radioactifs) venant du retraitement. A partir de 1997, elle est utilisée pour la vitrification des déchets issues de la MAD (mise à l’arrêt définitif) et du rinçage de l’usine UP1, ainsi que des déchets de haute activité des autres installations du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) qui détient la responsabilité du site depuis 2005.

Depuis 2013, l’installation a été mise en arrêt définitif d’exploitation en attendant son démantèlement, prévu pour 2018.

L’installation est divisée en 3 entités principales :

  • Les SPF (Stockages de Produits de Fission)
  • L’AVM (Atelier Vitrification de Marcoule)
  • Le SVM (Stockage des Verres de Marcoule

Le projet de démantèlement du site de Marcoule (programme UP1) figure parmi l’un des plus gros chantiers de démantèlement nucléaire au monde. Il représente à lui seul un coût estimé aux alentours de 5 milliards de dollars, et nécessitera une mobilisation sur plus de 30 ans avant son aboutissement final.

 

L’intervention de Sofren

Dans le cadre du démantèlement de l’installation SPF-AVM, Sofren réalise pour le CEA, Maître d’Ouvrage des opérations d’assainissement-démantèlement, une étude de faisabilité pour la conception de clos couverts pour l’entreposage de déchets TFA et FMA-VC.  

Les déchets dit TFA sont des déchets de très faible activité ; ils proviennent essentiellement du démantèlement d’installations nucléaires, mais également d’industries classiques qui utilisent des matériaux caractérisés par une radioactivité naturelle. Il s’agit de différents types de déchets tels que : des plastiques, des ferrailles, des briques ou encore des cendres.

Les déchets dits FMA-VC sont des déchets de faible à moyenne activité à vie courte utilisés dans des activités d’installation nucléaire. Il s’agit en général de matériels tels que : des gants, des vêtements, des outils, etc.

Ces deux clos permettront la création d’une zone de transit et de point de collecte pour l’emballage de déchets produits.

Sofren est sollicitée afin d’apporter à son client une solution viable tant financièrement que techniquement pour l’entreposage de ces déchets nucléaires, en assurant des conditions de sécurité et de sûreté optimales. Nos consultants sont mobilisés sur diverses missions :

  • Consolidation des données d’entrée pour la réalisation de l’étude
  • Etudes de faisabilité pour l’entreposage des déchets
  • Etudes coût/planning du projet
  • Etablissement d’un dossier de référence de Sûreté