Bioénergie

Le souci et la nécessité qu’un nombre croissant de nos clients a de se fournir en combustibles provenant d’énergies renouvelables rejoint notre souhait d’aller toujours plus loin dans la recherche et le développement des bioénergies. Les combustibles fossiles (issus du pétrole, du gaz naturel, charbon et autres minerais) apparaissent de moins en moins inépuisables.

Les principales biomasses utilisées pour la production d’énergie concernent les résidus des activités de production, les résidus des industries de transformation, les cultures dédicacées (« biocarburants »), et les autres biomasses à savoir par exemple résidus d’activités humaines.

Sofren intervient principalement dans deux familles de la biomasse :

  • Le biogaz (provenant des deux premiers résidus pré-cités), obtenu lors de la décomposition des matières organiques selon un processus de méthanisation. Il peut être directement capté dans les centres d’enfouissement de déchets ou produit dans des unités spéciales de méthanisation. C’est un gaz combustible qui sert à la production de chaleur, d’électricité ou de biocarburant.
  • Les biocarburants sont issus de la biomasse. Ils forment deux familles industrielles : l’éthanol et le biodiesel. Ils peuvent être utilisés purs ou comme additifs aux carburants classiques. La betterave, les céréales, les graines oléagineuses (colza, tournesol…) permettent de produire ces biocarburants.

La valeur ajoutée des bureaux d’études combinée à l’expérience de ses ingénieurs en génie des procédés permet à Sofren de s’associer à chaque étape d’un projet biomasse : depuis l’amont du concept en investissant en recherche et développement, notamment au travers de thèses spécialisées sur la valorisation de la biomasse, jusqu’à l’exécution de projets de design et de construction de centrale biomasse.

Le projet actuel de Recherche & Développement, conduit actuellement en partenariat avec l’UTC (Université Technologique de Compiègne) permet à Sofren de se positionner sur des sujets innovants de valorisation de biomasse à partir de l’écorce du bois, par le développement d’un procédé innovant et précurseur.

 

bioénergie